Liens Utiles

 



AccueilIntroduction Table des Matieres Conclusion Liens Utiles

 

 

Lexique

Mot suivi d’un astérisque:

Anosognosie : nosos : maladie ; gnosis : connaissance. Méconnaissance, par un malade, de son affection, cependant évidente, telle qu’une hémiplégie.

Buffer : mémoire sélective, fenêtre, cône d’orientation, sélection d’une entrée perceptive

Conscience de 2eme ligne : Selon Janov, on distingue la conscience de 1ere ligne constituée par le système nerveux primitif, opérationnel du développement fœtal jusqu’à l’age de six mois et correspondant au niveau viscéral de l’esprit. Sa libération ne déclenche pas de pleurs ni de paroles. La 2eme ligne concerne le niveau affectif, la sensibilité. Elle se développe de six mois à six ans et correspond au système limbique. Son expression : « pleurer comme un bébé ».3eme ligne : C’est l’intellect, de six à vingt ans. En rapport avec le lobe frontal du cerveau. Elle intègre les niveaux inférieurs, nous permet d’inhiber nos pulsions et nos sentiments, s’intéresse au monde extérieur, et donne un sens à notre vie.

Connexion : Le terme « connexion » employé par Janov signifie : lien conscient que le sujet établi entre un traumatisme ancien et son comportement actuel, ou entre un souvenir du passé et un symptôme présent. A cette définition, qui s’applique lors du traitement ostéopathique, nous ajouterons la « connexion » physique que nous effectuons par notre traitement manuel.

Cenesthésie : Impression globale résultant de l’ensemble des sensations internes, en particulier viscérale.

Cognition : Ensemble des processus psychiques(mentaux) aboutissant à la connaissance ( par exemple la perception, la pensée)

Computationnel (modèle) : Se rapportant par analogie au fonctionnement d’un « computer » ou ordinateur par l’étude des étapes de traitement nécessaire (à tout système) pour l’accomplissement d’une tache donnée. Etude des sous-systèmes fonctionnels nécessaires à la réalisation de chacune de ces étapes de traitement.

Engrammé : gravé sous forme d’empreinte

Empreinte : Souvenir refoulé de traumatisme précoce, toujours présent dans l’organisme, où il provoque des dysfonctionnements organiques et psychologiques.

Emotion : Réaction affective, en général intense, se manifestant par divers troubles, surtout d’ordre neurovégétatif (pâleur, rougissement, accélération du pouls, palpitations, sensations de malaise, tremblement, incapacité de bouger, agitation) Petit Robert 1977

Homéostasie : Maintien à leur valeur normale des différentes constantes physiologiques de l’individu (température, tonus cardio-vasculaire, composition du sang, etc.). L’homéostasie est réglée par le système nerveux végétatif et les glandes endocrines.

Implémenter : représenter


IRMf : Imagerie cérébrale par résonance magnétique fonctionnelle

Input : toute donnée ou information, par exemple concernant l’état de notre corps, qui entre dans un système, en l’occurrence le cerveau.

Maladie fonctionnelle : Manifestation morbide (relatif à la maladie), généralement bénigne et réversible, qui semble due à une simple perturbation de l’activité d’un organe sans qu’il y ait de lésion actuellement décelable de celui-ci.

Neuropsychologie : Etude des rapports entre les fonctions cognitives et le comportement d’une part et de l’autre le fonctionnement du cerveau

Pattern : terme anglais qui, selon le contexte, signifie modèle, dessin, motif, formule, schéma, configuration, structure d’ensemble, mais sans équivalent aussi complet en français

Prosodique : relatif à l’intonation de la voix.

Psychologie : Etude de la pensée et de l’esprit

Quantum : Le quantum est « l’unité indivisible selon laquelle des ondes peuvent être soit émises soit absorbées » définition de l’éminent physicien britannique Stephen Hawking. Pour le profane, le quantum est un élément de base, l’unité la plus infime qui puisse être assimilée à une particule. Un photon est un quantum de lumière, le quantum ne pouvant être divisé en de plus petits éléments. la physique quantique s’attache à étudier, entre autres, la lumière qui peut se comporter soit comme une onde, soit comme une particule ( photon). Le terme désigne aussi (Deepak Chopra) un saut discret d’un niveau de fonctionnement à un plus haut niveau - c’est le saut quantique- expliquant une guérison mystérieuse (guérison par la foi, rémission spontanée ou utilisation efficace de placebo ou substance neutre) par la faculté d’utiliser la conscience intérieure. Dr deepak CHOPRA, Le corps quantique, InterEditions, Paris, 1990, p 26, p 114

Stress : En anglais : force, effort intense, pression. Mot anglais employé par Selye(1936) pour exprimer l’état réactionnel d’un organisme soumis à l’action d’un excitant quelconque. Termes français plus précis : agression, stimulation, atteinte, choc, contrainte, pression, tension, émotion, commotion, déséquilibre, dépression, indisposition, malaise, etc. L’excitant (que Selye appelle stressor) peut etre animé (bactérie), physique (froid), chimique (poison), un trouble ou une lésion organique (hémorragie), nerveux (effort, émotion agréable ou désagréable). Garnier Delamare, Maloine, 1999

Top Down : mécanisme d’informations qui part d’un sous-système, pris comme origine, pour rayonner vers d’autres sous-systèmes.

Jean-luc LASSERRE Ostéopathe DO

 

[Accueil][Introduction][Table des Matieres][Conclusion][Liens Utiles]

 

Copyright(c) 2004 REAS. All rights reserved.
jeanluc-lasserre2@wanadoo.fr